Accueil


Récits du don et de la vie en contexte de soins

Chaire McConnell – Université de Montréal


Pablo Picasso, Friendship (1908)

À propos

La Chaire McConnell-Université de Montréal en recherche-création sur les récits de don et de la vie en contexte de soins vise à développer une relation de confiance durable entre patient.e.s et praticien.ne.s de la santé en les invitant à produire des récits qui témoignent de leurs expériences de la greffe et du don d’organes. Il s’agit d’un projet de co-création de récits de soi sur la transplantation rénale, qui envisage la littérature en tant qu’elle est espace d’hospitalité, d’accueil et d’accompagnement, lieu d’échange entre patient.e.s et soignant.e.s. À partir d’ateliers d’écriture, la Chaire s’engage à penser ensemble le don, la maladie et le soin, là où la médecine et littérature entrent en dialogue, dans la recherche et la création.


Ateliers d’écriture


Remedios Varo, Creación de las Aves  (1957)


Le premier mandat de la Chaire-McConnell-Université de Montréal en recherche création sur les récits du don et de la vie en contexte de soins repose sur les ateliers d’écriture de récits de soi à partir de l’expérience de la greffe. Les participant.e.s sont guidé.e.s dans le processus d’écriture par des écrivain.e.s et artistes : romancier.ère.s, poètes et bédéistes, etc. Chacun est ainsi amené, à travers la création, à donner une voix nouvelle à son expérience unique de la greffe, et à prendre la mesure de cette voix à travers l’imagination et la création.



RéCITS

Réseau de Création International et Transversal
sur le Soin


Henri Matisse, Dance II (1910)


La Chaire McConnell-Université de Montréal sur les Récits du don et de la vie en contexte de soins est l’un des membres instigateurs de RéCITS : Le Réseau de Création International et Transversal sur le Soin. Sur une base bimensuelle, RéCITS met à la disposition de la communauté francophone en humanités médicales, littérature, médecine et professions de santé, et plus largement au grand public s’intéressant au soin sous toutes ses formes, des webinaires et des ateliers de création et de méditation en ligne. Ces ateliers et webinaires sont donnés par des médecins, scientifiques, littéraires, artistes et écrivain.e.s autour d’enjeux au confluent de la littérature, de la médecine, de l’éthique et de différentes pratiques du soin. RéCITS s’engage à questionner et travailler autour de la souffrance des patient.e.s, mais aussi celle des soignant.e.s, un problème complexe et criant, souvent occulté par le système de santé contemporain, et qu’exacerbe l’actuelle pandémie de Covid-19.



Audace


Paul Klee, Senecio (1922)


Le projet Audace s’inscrit en prolongement des activités principales de recherche-création en transplantation rénale de la Chaire, cette fois englobant tous les types de transplantation. À la suite de groupes de discussion menés à l’automne 2020, des ateliers de création seront offerts à la fin de l’automne 2020 et au cours de l’hiver 2021. Les ateliers s’orienteront autour des récits de soi, et la réalisation des récits pourra favoriser une approche de co-création fondée sur les possibilités numériques actuelles (captation à 360°, réalité virtuelle, etc.). Les récits seront rendus disponibles sur le site web de la Chaire, et mis à la disposition des patient.e.s pré- et post-transplantation.



Le Souci de l’Autre


Félix Vallotton, La Malade (1892)


La Chaire McConnell-Université de Montréal sur les récits du don et de la vie en contexte de soins a décidé d’orienter une partie de ses recherches spécifiquement sur la question de la souffrance des soignants. En plus d’être partenaire du projet RéCITS, elle est partie prenante du projet « Le Souci de l’Autre : Mise en récit des souffrances des soignant.e.s en contexte de crise », subventionné par le centre d’innovation technosociale Inven_T de l’Université de Montréal. Ce projet a pris racine alors que la crise du coronavirus, qui frappe Montréal depuis le printemps 2020, ait fait surgir de façon aiguë des souffrances (physiques, morales, psychiques et éthiques) sous-jacentes aux diverses pratiques de soins, en apportant une surcharge qui a précipité l’épuisement et intensifié la détresse des soignants (médecins, infirmier.ère.s, préposé.e.s aux bénéficiaires, proches aidants, etc.). Si le travail des soignant.e.s est animé par le souci de l’Autre, c’est précisément l’importance du souci et de la sollicitude vis-à-vis des soignants qui s’impose comme l’une des problématiques intrinsèques à la pandémie. Le projet interdisciplinaire et intersectoriel « Le Souci de l’Autre : Mise en récit des souffrances des soignant.e.s en contexte de crise » que nous proposons vient ainsi répondre à la nécessité de prendre soin des souffrances ressenties par les soignant.e.s (épuisement, doute, difficulté face à la douleur des autres, responsabilités nouvelles, anxiété, deuils à répétition, peur d’être malade, manque de temps pour soi, etc.). Il s’ancre dans le milieu hospitalier montréalais et vise l’établissement d’une démarche de co-création où des soignant.e.s seront amené.e.s à développer des récits de soi en lien avec les défis humains qui ont de tout temps accompagné leurs pratiques.