Le souci de l’autre

La Chaire McConnell-Université de Montréal sur les récits du don et de la vie en contexte de soins a décidé d’orienter une partie de ses recherches spécifiquement sur la question de la souffrance des soignants. En plus d’être partenaire du projet RéCITS, elle est partie prenante du projet « Le Souci de l’Autre : Mise en récit des souffrances des soignant.e.s en contexte de crise », subventionné par le centre d’innovation technosociale Inven_T de l’Université de Montréal. Ce projet a pris racine alors que la crise du coronavirus, qui frappe Montréal depuis le printemps 2020, ait fait surgir de façon aiguë des souffrances (physiques, morales, psychiques et éthiques) sous-jacentes aux diverses pratiques de soins, en apportant une surcharge qui a précipité l’épuisement et intensifié la détresse des soignants (médecins, infirmier.ère.s, préposé.e.s aux bénéficiaires, proches aidants, etc.). Si le travail des soignant.e.s est animé par le souci de l’Autre, c’est précisément l’importance du souci et de la sollicitude vis-à-vis des soignants qui s’impose comme l’une des problématiques intrinsèques à la pandémie. Le projet interdisciplinaire et intersectoriel « Le Souci de l’Autre : Mise en récit des souffrances des soignant.e.s en contexte de crise » que nous proposons vient ainsi répondre à la nécessité de prendre soin des souffrances ressenties par les soignant.e.s (épuisement, doute, difficulté face à la douleur des autres, responsabilités nouvelles, anxiété, deuils à répétition, peur d’être malade, manque de temps pour soi, etc.). Il s’ancre dans le milieu hospitalier montréalais et vise l’établissement d’une démarche de co-création où des soignant.e.s seront amené.e.s à développer des récits de soi en lien avec les défis humains qui ont de tout temps accompagné leurs pratiques.

Pour toute information, ou si vous êtes intéressé à participer, vous pouvez nous contacter :

%d blogueurs aiment cette page :